PROPFEU BUCHE DE RAMONAGE

Bûche de ramonage des goudrons et suies dans les conduits de cheminées

/ Application

Bûche permettant le ramonage chimique des conduits de cheminée en modifiant la nature des goudrons et en les rendant ininflammables.

  • Ramonage chimique avant un ramonage mécanique pour en améliorer l’efficacité.
  • Entretien des conduits tout au long de la saison de chauffe.
  • Des dimensions de bûches adaptées à toutes les tailles de foyer.

Efficace pour tous foyers, cheminées, poêles, inserts, chaudières bois et charbon. Compatible pour toutes natures de conduits, même inox.

/ Avantages produits

Bûche permettant le ramonage chimique des conduits de cheminée en modifiant la nature des goudrons et en les rendant ininflammables.

  • Ramonage chimique avant un ramonage mécanique pour en améliorer l’efficacité.
  • Entretien des conduits tout au long de la saison de chauffe.
  • Des dimensions de bûches adaptées à toutes les tailles de foyer.

Efficace pour tous foyers, cheminées, poêles, inserts, chaudières bois et charbon. Compatible pour toutes natures de conduits, même inox.

/ Caractéristiques techniques

Bois (feuillus) et matière active compressés sans chlore.

Durée moyenne de combustion : 1h30.

/ Liste des composants

/ Label et agrément

GEB soutient l’A.F.P.M.R (Association des Fabricants de Produits et Matériels de Ramonage).

Cette association a édité la charte suivante :
Le ramonage, c’est le nettoyage de la paroi intérieure du conduit de fumée afin d’en éliminer les suies et les dépôts, et d’assurer la vacuité du conduit sur tout son parcours. Si le ramonage mécanique permet de vérifier la vacuité de la cheminée, il ne permet pas la destruction complète des bistres, du goudron et du calcin. Des essais scientifiques, conduits par un organisme officiel, le C.S.T.B. (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), ont démontré que la combinaison ramonage chimique et ramonage mécanique donnait à l’utilisateur l’assurance de la vacuité et du nettoyage optimum du conduit. Le ramonage mécanique est obligatoire conformément aux dispositions légales en vigueur.
L’A.F.P.M.R. vous conseille de suivre parfaitement les indications figurant sur les emballages, limitant ainsi au maximum les risques de feu de cheminée et vous garantissant économie, sécurité et confort.

/ Mode d’emploi

  • Vérifier le bon fonctionnement de votre installation.
  • Allumer un feu afin de chauffer le conduit de la cheminée et ainsi augmenter l’efficacité de la bûche.
  • Attendre que l’ensemble chauffe (par exemple environ 45 minutes).
  • Les goudrons étant ramollis, poser sur le feu la bûche de ramonage sans sa boîte ni son sachet.
  • Maintenir la trappe ouverte.
  • La bûche va se consumer régulièrement.
  • Raviver le feu si nécessaire.
  • A la fin de la combustion, éparpiller les restes sur les braises.

La réaction catalytique entre les fumées produites lors de la combustion de la bûche de ramonage et les goudrons va durer de 10 à 15 jours. Une partie importante des goudrons traités tombera dans le foyer ou partira avec le tirage. Pendant cette période, vous pouvez utiliser votre appareil de chauffage normalement.

Dans le cas d’un ramonage chimique, faites effectuer un ramonage mécanique dans les 15 à 30 jours après la combustion de la bûche de ramonage. De même, pendant cette période, vous pouvez utiliser votre appareil de chauffage normalement.

/ Avertissement

Le ramonage mécanique annuel est exigé par certaines compagnies d’assurances et/ou certaines réglementations préfectorales ou communales.
Le ramonage chimique ne remplace en aucun cas un ramonage mécanique qui seul peut vérifier la vacuité du conduit de cheminée.

ajax-loader